mercredi 20 mai 2015

La solution au chômage



L’entrepreneuriat,

Une solution au chômage

      Face à la crise économique et sociale que traverse notre pays, l’entrepreneuriat séduit de plus en plus de jeunes. Plusieurs envisagent de créer ou de reprendre une entreprise un jour mais entre ces aspirations et la création dans les faits, des obstacles persistent.
DIEU-DONNE H. DOSSA


Quand les spécialistes dépeignent l’emploi chez les jeunes aujourd’hui au Benin, le tableau n’est pas gai. Plus de 2.750.000 jeunes sont sans emploi et le nombre de jeunes au chômage tend à s’accroître. Pourtant la jeunesse, force vive, a le potentiel d’impulser un nouvel élan à l’économie Béninoise en créant les futurs fleurons de l’économie nationale. Face à la difficulté de décrocher un emploi, ils sont de plus en plus nombreux ses jeunes qui voient dans l’entrepreneuriat un palliatif. Cependant, entreprendre n’est pas chose aisée et nombre de jeunes sont confrontés à d’énormes difficultés dans leur processus de création. La création d’entreprises est pénalisée par un environnement
peu favorable. Le manque de financement et les contraintes administratives sont parmi les principaux freins à la création d’entreprises. Les financements privés sont rares et le crédit bancaire est généralement une source à ne pas envisager. Pour ceux qui parviennent à démarrer, l’absence de structures comme les incubateurs pour l’encadrement des promoteurs de projets constitue également un frein. Pouvant être mis en œuvre rapidement, l’entrepreneuriat a le mérite d’exiger des ressources financières (limitées) et humaines. La pauvreté n’est pas une fatalité. Ceux qui la subissent sont les premiers à vouloir et à pouvoir s’en extraire.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire