mercredi 20 mai 2015

Défi de notre génération



L’entrepreneuriat,


Défi d’une génération de type-nouveau !


      
S’offrir un emploi stable et décent en vue de subvenir efficacement à ses besoins, tel est le vœu pieux de toute personne qui se veut responsable dans sa société. Mais malheureusement, cet état de chose est devenu un goulot d’étranglement pour la plus part  des jeunes béninois. En réalité, la question de l’emploi des jeunes, est devenue une préoccupation d’acuité qui demande une action urgente.     
         En effet, face aux innombrables causes de la précarité des populations qui ne sont rien d’autres que le contenu du système éducatif carrément à l’antipode des réels besoins du marché de l’emploi; la manière dont les concours sont organisés aujourd’hui, la cherté des denrées de première nécessité, le prolongement à n’en point finir de la durée des carrières professionnelles, il y a lieu de parer au plus pressé. Et c’est d’ailleurs ce qu’a compris tôt  le professeur Brice SINSIN et son équipe en initiant la noble démarche entrepreneuriale qui vient à point nommé. En clair, cette louable option innovatrice placée sous la coordination du professeur Euloge OGOUWALE consiste à faire désormais des jeunes étudiants en fin de formation, des créateurs de richesses. Par le biais du SVUAC, entendez le Service des Volontaires de l’Université d’Abomey-Calavi qui est déjà à sa deuxième édition, des étudiants après les avoir déprogrammées, reprogrammés en des Béninois de type-nouveau, sont déployés dans des structures d’accueil et ce dans le but de se ressourcer dans l’expertise capitalisée pendant des années par lesdites structures d’accueil en vue de pouvoir aller facilement à la création de leur propre entreprise. Il faut dire que les témoignages enregistrés à l’issue de l’envoi du premier contingent des volontaires sur le terrain sont, on ne peut plus élogieux et continuent de faire parler d’eux. Ce qui apporte tangiblement la preuve que si  l’option entrepreneuriale rectorale n’existait pas, on aurait dû la créer.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire